"Il faut expliquer avec pédagogie nos métiers agricoles et alimentaires, et donner envie à tous leurs acteurs d’en parler avec fierté, avec gourmandise, avec plaisir "

Parcours

. Formation : diplômé de l’école supérieure de commerce de Saint-Étienne, avec une spécialisation marketing international aux États-Unis.
. Travaille pendant 15 ans pour l’industrie du tabac au sein d’Altadis, d’abord à l’international, au Japon, puis au siège à Paris en marketing-communication. S’occupe notamment pendant 8 ans du sponsoring et de la communication dans différents championnats du monde de sports mécaniques.
. Rejoint la coopérative Champagne céréales en 2007, au poste de directeur de la communication. Après la fusion de la coopérative avec Nouricia, il occupe depuis 2012 la fonction de directeur de la communication du groupe Vivescia.

La communication, pilier essentiel de l'entreprise

«  Rattaché à la direction générale du Groupe, j’anime une équipe de 8 personnes qui pilote à la fois la communication de Vivescia en tant que maison mère du Groupe, mais aussi l’animation et la coordination du réseau des communicants des entreprises du Groupe. Ainsi, nous gérons la communication interne, en lien avec nos collègues, auprès des 8000 collaborateurs du groupe (1500 dans la partie agricole et 6500 dans l’industrie) mais également la communication corporate de Vivescia (relation avec les médias, prise de paroles des responsables, reporting, assemblée générale...). »

Les acteurs de la filière doivent prendre la parole

« L’alimentation est un élément essentiel de notre quotidien. Beaucoup s’expriment sur le sujet, tant les ONG que les acteurs économiques ou médiatiques, mais la profession agricole et agroalimentaire reste relativement discrète. L’alimentation concerne directement les Français au quotidien. La filière alimentaire à laquelle nous contribuons doit prendre la parole positivement, valoriser ses savoir-faire, renouer le contact direct avec les consommateurs et les citoyens. On se doit de s’exprimer sur des thèmes qui suscitent un intérêt public ».

C'est dans notre nature de nourrir les hommes

Fabrice Bourgeois-Armurier a ainsi initié avec son équipe, en 2016, la campagne de communication « C’est dans notre nature » qui développe une image positive de l’agriculture et de l’agroalimentaire. « Cette campagne vise un double objectif. Le premier est de montrer les différents métiers du groupe et faire prendre conscience aux collaborateurs et adhérents que nourrir les hommes est la finalité de toutes nos activités, cela nous unit et nous pouvons en être fiers. La campagne de communication cherche également à s’ouvrir à l’extérieur en s’affichant dans les médias régionaux et sur les réseaux sociaux, contribuant ainsi à développer la notoriété d’un des plus gros employeurs de la région, à promouvoir l’esprit coopératif et à renouer directement le lien avec le consommateur ». Une campagne particulièrement pertinente et réussie puisqu’elle a reçu une mention au Grand Prix Stratégies de la Communication d'entreprise 2016 et obtenu, ex-aequo avec Google, la médaille d’or du TOP/COM 2017.