"Je suis passionnée par la recherche de moyens pour faciliter la compréhension des messages techniques et scientifiques qu’il me revient de valoriser"

Parcours

. Ingénieure agronome AgroParisTech en 2009 avec comme spécialisation un Master 2 "Sciences, Santé et Application à finalité Recherche, mention Génétique" de l’Université Paris VII
. Doctorat en neurobiologie en 2013
. Formation certifiante Cegos « Responsable communication » en 2014
. Responsable de la communication à l’ITB, Institut technique de la betterave, depuis septembre 2014

Apporter de la cohérence à la communication

« J’ai été recrutée à l’ITB lors d’une création de poste pour bâtir le service communication. J’ai rejoint dès le départ le Syrpa, qui m’a été extrêmement utile pour découvrir la communication dans le monde agricole, ainsi que pour rencontrer des personnes sur lesquelles j'ai pu m'appuyer par la suite. Au sein de l’ITB, j’ai structuré la communication autour de la communication interne pour fédérer les 9 entités de l'ITB, la valorisation des projets de recherche et la diffusion de résultats et conseils. J'ai aussi positionné le poste en interne. En effet, depuis 1944, création de l'ITB, ce sont les scientifiques et les conseillers, au travers d'articles, de notes d'informations, et d'événements qui sont les communicants de l'ITB. La création du poste de Responsable Communication n'a pas vocation à tous les remplacer mais de leur apporter un appui en termes de supports, de donner de la cohérence aux informations diffusées par l’ITB. Ils continuent d'être les principaux communicants ! » 

Mettre en avant les résultats et les expertises de l’institut

Dans toutes les actions de communication sur lesquelles elle est sollicitée, Lucie cherche à promouvoir le rôle de référent de l'ITB dans la filière betterave-sucre ainsi qu'à valoriser les travaux réalisés par l'institut.
« Lors de l'organisation d'un événement ou de la rédaction d'une publication, je cherche à accompagner mes collaborateurs pour valoriser un maximum leurs messages techniques. Au salon européen "Betteravenir" qui a eu lieu en octobre 2016, nous avons notamment créé un "Village Technique" dédié aux conseils sur l'étape de la récolte. J'ai fortement valorisé cette nouveauté par tous nos canaux de diffusion. Le résultat a été très satisfaisant avec de très bons retours des nombreux visiteurs, qui ont trouvé une nouvelle forme d'accessibilité aux informations techniques ! Grâce à l'ensemble des ateliers et des experts présents, j’ai réalisé une vidéo pédagogique sur la récolte, aujourd'hui en libre accès sur notre nouveau compte Youtube. J’ai aussi profité de ce salon pour apporter plus de visibilité pour l’ITB sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook.
Je cherche également à renforcer nos communications sur nos projets de recherche en partenariat, comme AKER et Syppre®.  Ce dernier a notamment été un challenge relevé en collaboration avec les communicants d'ARVALIS-Institut du végétal et Terres Inovia, puisque nous avons structuré et lancé une communication commune aux 3 instituts ».

Une agriculture et une communication en mutation

Lucie Viou note une volonté croissante des agriculteurs de s’impliquer dans les axes de travail et les communications des organismes tels que les instituts. Parallèlement, les agriculteurs s’approprient rapidement les outils numériques. « Apporter la preuve par l’exemple sur le web est la solution pour diffuser nos messages futurs et assurer leur appropriation. On le voit avec l’intérêt suscité par les vidéos d’agri-youtubeurs, ou par la présence de leaders d’opinion agricole sur Twitter. Travailler pour les agriculteurs ne suffit plus. Il est désormais indispensable de les accompagner, tant au niveau technique que de la communication » estime Lucie Viou.